ACTU CONCERT/ THOMAS CURBILLON/

BAL BLOMET/ 28 OCTOBRE 2021

Ce jeune artiste met en lumière les mots qu’il arrive à faire swinguer à l’aide de rimes, d’ allitérations et d’assonances. Le premier morceau en est une belle illustration. En compagnie d’un quartet prestigieux, les arrangements du saxophoniste Pierre Bertrand tapissent à merveille les chansons de ce guitariste chanteur. Comme souvent, soyeux et croustillants, les voiles sonores des cuivres sont étincelants. Le second morceau qui est le titre de l’album est un trois temps très séduisant, sur lequel la mélodie se marie très bien avec le texte. À la façon de Chet, le trompettiste et bugliste Stephane Belmondo livre un solo doux et aérien. « Petite Fleur » écrit par le clarinettiste Sidney Bechet est repris avec au passage, un clin d’oeil à l’interprétation qu’avait fait Henri Salvador. L’interprétation de la chanson d’Aznavour « Et Bailler et Dormir » prend l’allure d’un mambo, sur lequel le piano minimaliste lance quelques notes. Même si la voix n’est pas puissante, le chanteur vous séduira aussi avec ce morceau « Oxymore ». Les arrangements sont toujours apaisants comme on peut l’entendre sur « Bercons » et son rythme Bossa Nova. L’humour et la légèreté des textes mélangés au swing cool n’empêche pas l’originalité des arrangements comme sur le titre « Sale Gosse ». Vous apprécierez le changement de métrique entre mesures à 4 temps et celles à trois temps. Le feeling du Blues est présent sur ce titre. Le chanteur reproduit des intonations qui évoqueront pour vous Henri Salvador au moment du morceau final « Berceuse à Pépé », titre émouvant, émaillé par une trompette solennelle et profonde. La composition que je vous propose en écoute est intitulée « La Môme Bling-bling ». Le texte swingue bien sur une harmonie que l’on retrouve dans les standards. La guitare s’exprime avec calme en exposant des phrases aérées comme le fait le pianiste Eric Legnini. Le contrebassiste Thomas Bramerie lance des notes bien rondes. À la fin de ce morceau, le climat crée par la tourne rythmique me fait penser aux ambiances du quartet de John Coltrane. Thomas Curbillon écrit des paroles à la fois amusantes et poétiques, qui s’imbriquent bien dans ce swing chaleureux. Si la musique de ce projet est accessible, l’écriture les arrangements et les solos sont de grande qualité. Cet artiste présentera son album « Place Ste Opportune » au Bal Blomet le 28 Octobre.

ACTU CONCERT/ ESTELLE PERRAULT/

STUDIO DE L’ERMITAGE/ SAMEDI 16 OCTOBRE 2021

La douceur et le grain intimiste de cette voix captivent l’auditeur. Estelle Perrault Estelle Perrault Music se confie: elle veut attirer les gens sur le chemin du Jazz. Sa version de « Yesterdays » laisse entendre la sensualité de sa voix, qui se marie bien avec les contorsions harmoniques et nuances du pianiste. Le groove arrive pas à pas sur le second morceau « Gone By Days », où la diction en Anglais frise la perfection. Le batteur au toucher souple propose un jeu cool derrière les accords de piano. Le pianiste et son toucher me fait penser à Kenny Barron. Les arpèges soutiennent à merveille la chanteuse qui s’exprime avec élégance. La contrebasse déroule un solo simple et apaisant avant que la trompette parte dans les aigus pour un solo, où les notes sont belles et aérées. Le groove revient lors du titre « Flower Blossom », un morceau tranquille dont la mélodie envoie de belles ondes. L’interprétation de « You Must Believe In Spring » est fidèle à la poésie de Bill Evans. On retrouve la nostalgie chère à Michel Legrand qui composa ce morceau.La trompette est dans l’esprit de Chet Baker. « Dreams Come True » vous entraîne par son rythme binaire ternaire sur lequel le piano joue un solo où les phrases chromatiques sont ponctuées de voicings metalliques. La voix de velours s’exprime sur « So Nice » où la sensualité se mêle aux nappes cristallines du clavier et au son feutré de trompette. Sur le morceau final « Ran Away », la rythmique contrebasse batterie aime réaliser des variations des ruptures, pour traduire l’effet de surprise. Les phrases de piano surprennent par leurs articulations et leur fluidité. La vocaliste réalise un album qui la place dans la catégorie de celles qui ont tout des grandes. Accompagnée de musiciens au toucher soyeux, Estelle Perrault chante avec élégance, nuance et subtilité. Elle présentera ce disque sur la scène du Studio de l’Ermitage, le samedi 16 octobre entourée de jeunes Jazzmen de la jeune génération! Carl Henri Morisset sera au piano, Clément Daldosso tiendra la contrebasse, Élie Martin Charriere sera derrière sa batterie et Hermon Mehari sera le trompettiste.

https://www.studio-ermitage.com/…/date/estelle-perrault

ACTU CONCERT/ ARROYO

Nous avons assisté ce soir à un concert en toute intimité, celui du groupe Arroyo. Originaires de Marseille, ces quatre musiciens créent un univers qui sort de l’ordinaire. Entre Folk Rock et Jazz, cette formation joue une musique au climat parfois apaisant et souvent énergique. Les compositions sont pour la plupart écrites par le clavieriste Jérôme Mathevon, entouré du contrebassiste Olivier Pinto aux notes rondes et appuyées et du batteur David Carniel. Sur fond de rythmes binaires aux métriques complexes, le groupe tisse des toiles sonores variées aux nombreuses nuances. À cet univers particulier, se joint la voix de Gaya Feldheim Schorr Gaya Feldheim Schorr Music. Emplie de finesse et de pureté, la chanteuse nous emmène en altitude. Le fait que cette musique difficile à classer, fut jouée dans l’atelier de l’artiste plasticien Robin Jacquet, donna à ce concert une ambiance insolite! Nous vous informerons de la sortie prochaine de l’album!

ACTU CONCERTS/ LOUISE JALLU/ PIAZZOLA 2021

La France compte de grands accordéonistes qui aiment improviser comme Richard Galliano, Daniel Mille ou encore Lionel Suarez. Dans le Tango, un instrument proche de l’accordéon est souvent utilisé, le bandonéon. Depuis quelque temps, Louise Jallu a déjà fait ses preuves dans l’univers de cet instrument. En février, elle publia son album consacré au maître du Tango, Astor Piazzola, intitulé « Piazzola 2021 ». Avec des arrangements originaux, vous partirez au pays des émotions, comme la nostalgie, la fragilité la tension. Le disque commence par « Soledad » composition au climat apaisé. On y entend les nappes de clavier accentuer cette sensation de douceur. Plus sombre la composition « Tanguedia », où la bandoneoniste insiste dans son arrangement, sur l’idée de tension. On a la sensation que quelque chose est sur le fil, qu’on est dans la précipitation. Louise Jallu propose un disque très subtil où les arrangements minutieux ne retirent rien au lyrisme. Au delà des titres très connus comme « Oblivion » et « Libertango », la musique est intense alterne entre moments tristes et élans d’espoir. Les pizzicato de cordes, les notes souples du clavier électrique forment un magnifique tissu pour le trompettiste Médéric COLLIGNON et ses échappées quelquefois out. Les cordes et le piano s’installent avec force sur l’intro de « Libertango ». À entendre les accords de piano de Gustavo Beytelmann, le Jazz s’invite par moments. Les cocottes presque rock de guitare sont bien amenées. La contrebasse intense est bien puissante. L’accordéoniste se produira en quartet demain à Courtenay, le 15 octobre au Festival Au Fil de l’Oise et le lendemain à Roanne. Elle sera sans doute accompagnée par le pianiste Grégoire Letouvet, du contrebassiste Alexandre Perrot et du violoniste Mathias Levy Composer Mathias Levy. Vous pouvez retrouver le détail sur le site ci dessous

https://www.louisejallu.com/

ACTU CONCERT/ TRIO BOLZINGER/ MARDI 14 SEPTEMBRE A ROGNAC

Les musiciens de Jazz aiment souvent explorer d’autres univers. Stan Getz était parti à la rencontre de la musique Brésilienne pour l’importer aux États Unis. Le groupe dont nous vous parlons aujourd’hui est celui du pianiste Simon Bolzinger Trio. Amoureux de musique Sud Américaine depuis toujours, ce dernier est parti vivre dans plusieurs pays de ce continent pour s’imprégner de leurs traditions musicales. Nous avions assisté au concert de lancement de leur album « Ritmos Queridos » en mars 2020 au Studio de l’Ermitage. La complicité musicale entre le pianiste et ses partenaires, Willy Quiko à la contrebasse et Luca Scalambrino à la batterie, laisse éclore des polyrythmies magnifiques et une interaction intense. Avec des improvisations basées sur le langage harmonique du Jazz, le trio vous fera entendre les rythmes propres au Venezuela, au Pérou au Brésil, sans oublier Cuba, l’Argentine l’Uruguay et le Mexique. Le pianiste tisse une certaine convivialité avec le public, en livrant quelques commentaires sur les structures rythmiques et l’esprit des morceaux. Ces intermèdes sont très intéressants à écouter. Ce trio dont la musique évoque tantôt nostalgie aux rythmes apaisants, vous fera également bouger avec ses compositions énergiques. Rendez-vous mardi 14 Septembre à l’Auditorium du Moulin des Arts de Rognac.

https://www.ville-rognac.fr/accueil/toutes-les-manifestations/631-trio-simon-bolzinger-les-musicam

ACTU CONCERT/ JAZZ EN TOURAINE DU 10 AU 19 SEPTEMBRE

A partir de ce soir jusqu’au 19 septembre, la Touraine vivra au rythme du Swing. En ouverture ce soir, les pianistes RAY LEMA et Laurent de Wilde marieront leurs accords et arpèges, pour des moments dynamiques et rythmés à partir de 20h. A 21h45, la voix fragile de Sarah McKenzie charmera le public. Demain soir 11 septembre, le trompettiste Nicolas Gardel vient avec du son lourd venant du Rock et de l’Electro. Les Frères Smith joueront une musique héritée des racines de l’Afrique de l’Ouest sur des rythmes endiablés proches du Funk. Mardi 14 septembre, le Blues s’invite avec les The Buttshakers , une formation qui groove et qui a la Soul. Le lendemain, l’accordéoniste Louise Jallu ravivera la flamme du Tango et de son illustre représentant Astor Piazzolla. Le batteur Manu Katche et son groupe de fusion Scope électrisera l’ambiance avec ses morceaux syncopés entre Funk et Smooth. Abraham Reunion vous envoutera de sa musique Caribeenne et de ses chants mélodieux et lumineux. Ce Festival est l’occasion pour des groupes moins connus de se produire, comme 3 For Swing, qui joue dans l’esprit du Nat King Cole Trio. Le trio joue ce soir à 19h et demain à 17h30. Autre groupe qui a le swing, le trio du pianiste Laurent Eipstein qui rendra hommage aux standards et au Jazz Moderne. Le guitariste Gérard Keryjaouen invitera le pianiste Leonardo Montana et le saxophoniste Ricardo Izquierdo. Le Next Call Trio émettra également de bonnes ondes Jazz. Enfin dans le cadre du Festival Off, vous serez séduits par le chanteur et trompettiste Larry Browne, pour ses interprétations des standards. Retrouvez le détail du programme sur le site.

https://www.jazzentouraine.com/

ACTU CONCERT/NANCY JAZZ PULSATIONS

Le Festival Nancy Jazz Pulsations propose une variété d’artistes venant d’horizons très divers. C’est l’occasion de présenter de jeunes artistes qui partagent l’affiche avec d’autres musiciens plus connus. Le trio Back To C se ballade à travers des rythmes pop et rock. Pierre Coq Amann explore différentes sonorités du sax enveloppées par les arpèges et accords que Pierre Brouant tisse comme de la dentelle. La batterie énergique fait pourtant preuve de nuances et de finesse. Le clarinettiste Michel Portal viendra jouer sa musique empreinte de curiosité avec des rythmes toujours surprenants. La formation Britannique Nubiyan Twist et son ambiance Soul Funk feront bouger les spectateurs avec un groove chaud. Le saxophoniste Léon Phal et son quintet Léon Phal Quintet présentera un répertoire où le piano électrique et le groove nerveux vous captiveront. Du côté de la World Music, le Le Trio Joubran composé de trois frères musiciens Palestiniens vous feront ressentir l’aridite de la musique avec une percu qui sonne comme une pluie de sable. Le pianiste Jean-Marie Machado présentera une musique originale basée sur l’abstrait. A noter le Band drôle et déjanté de Goran Bregovic. Autre découverte en ce Festival de Nancy, le guitariste Cory Wong qui baigne dans l’univers de la Soul et du Blues. Cheick Tidiane Seck « official » pianiste Malien vous enivrera de chants traditionnels Africains et de compositions agréables et conviviales. Une soirée sera consacrée au Blues avec le colosse Popa Chubby et son énergie debordante. L’harmoniciste Greg Zlap et ses salves enflammées fera monter la température de la route du Blues et de la Country. Les The Buttshakers emmenés par Ciara Thompson conserveront la bonne humeur à travers la Soul et le Rythmn’Blues. Une autre belle soirée sera menée par le duo formé par Emile Parisien et Vincent Peirani. Une autre artiste qui mettra le feu est la chanteuse Anglaise Hannah Thomson. Le Jazz traditionnel celui des chansons des années 20 et 30 sera mis à l’honneur avec la chanteuse Suédoise Gunhild Carling. Vous pourrez écouter l’arrangement amusant de la chanson « The Final Countdown ». Entre Electro Soul et Funk, le groupe Gystere jouera une musique psychédélique. Le chanteur Anglais Jamie Cullum qui publia l’année dernière un album consacré à la Fête de Noël injectera une bonne dose de Swing. Le trompettiste Avishai Cohen Music jouera le disque « Big Vicious » au carrefour entre le Jazz et le Rock progressif. Le trio Rouge proposera une musique aux couleurs originales. Vous voyagerez dans les Caraïbes entre Guadeloupe et Cuba, en compagnie des pianistes Roberto Fonseca et Grégory Privat. L’un imbibé de sa Martinique natale jouera une musique fine avec des rythmes subtils. Le second jouera une musique tantôt nostalgique et parfois plus énergique. Entre Disco et Funk les The Fat Badgers électriseront la scène. Le Big Band du Jazz at Lincoln Center emmené par Wynton Marsalis est une véritable machine à Swing. Cet ensemble joue tous les styles de Jazz, du New Orleans au Jazz Moderne en passant par le Be-Bop. La Star Brésilienne Gilberto Gil est attendue pour chanter les standards de la Bossa Nova. L’artiste Bonga avec sa voix écorchée originaire d’Angola, chantera les airs ensoleillés du Cap Vert et ceux du Portugal. À noter la présence du saxophoniste Américain Chris Potter et son Néo Bop. Le plus élégant des pianistes Français Alain Jean Marie interprétera en toute intimité les pépites du poète Bill Evans, en compagnie du contrebassiste Diego Imbert. Avec une centaine de concerts, le Festival de Nancy propose une offre très variée de styles musicaux.

ACTU CONCERT/ FESTIVAL DE JAZZ À AJACCIO

Entre le 22 et le 25 septembre prochain, la capitale de la Corse vivra au rythme du Swing. Le groupe vocal Family Quartet sera le premier à se lancer sur la scène. Entre morceaux acapella et ceux accompagnés par l’orchestre, vous serez bercés par les douces harmonies des différentes voix. ANNE PACEO et son groupe Bright Shadows continue ses explorations au croisement de la Pop, du Rock et de l’Electro, auxquels le Jazz s’invite de temps en temps. Entre chants incantatoires et rythmes binaires, la musique de la batteuse est très personnelle. Le lendemain, place au groove en compagnie du crooner Kurt Elling, à la voix chaude et sensuelle accompagné du guitariste Charlie Hunter, pour un programme Soul et Funk qui mettra le feu. L’alliance entre la voix suave et les cocottes très groovy du guitariste, est une merveille. La première partie sera assurée par le guitariste classique Jean Baptiste Gomez qui vous invitera dans son univers de morceaux romantiques, aux accents nostalgiques du Tango. Le 24 septembre, la chanteuse Michelle David & The True-tones vous entraînera dans l’univers de la Soul et de l’Afro Beat, avec quelques pointes de Jazz. Le groupe Oxy propose un mélange rap et électro en première partie. Le dernier soir vous pourrez découvrir le trio du pianiste Noe Chantraine qui compose un Jazz syncopé énergique audacieux. Avec un groove chaud et un toucher percussif, la signature du pianiste est intéressante. Ce groupe a sorti l’album « Chantraine Trio », un disque qui mérite d’être écouté. Entre arpèges, accords plaqués et phrases sensuelles, ce pianiste est très prometteur. Le chanteur pianiste Américain Peter Cincotti en seconde partie, jouera un Jazz plus traditionnel composé de standards pour caresser parfois l’univers de la Pop. L’extrait proposé dans le programme de présentation est une chanson intitulée « Heart Of The City » pleine d’espoir et d’optimisme. Avec des artistes venus d’horizons divers et variés, le Festival de Jazz d’Ajaccio touchera de nombreux publics.

http://www.jazzinaiacciu.com/programmation.html