NOUVELLE ANNÉE 2022/

Chers amis, je vous souhaite une très bonne année et surtout le plus important une bonne santé. La musique nous aide à nous sentir sereins nous transporte et nous émeut. En ce premier jour de cette année 2022, je vous propose un cocktail groovy qui vous donnera une pêche d’enfer. J’ai choisi le guitariste Mark Lettieri le virtuose des cocottes Funky et sa composition « Magnetar ». Connu pour être membre de Snarky Puppy dirigé par le bassiste Michael League Michael League Plays Music ce guitariste vous impressionnera par la précision des mises en place et sa haute technicité. Il est un véritable virtuose du rythme. Vous entendrez la variété des riffs de guitare, le son lourd de la basse électrique, le groove de la batterie et les motifs aux claviers doublés de l’effet vocoder. Bonne écoute à tous et je vous retrouve cette semaine pour les sorties d’album, l’actualité de concerts et les commentaires sur l’Histoire du Jazz.

NOËL NOËL NOËL

Chers amis, JazzInfos vous souhaite un Joyeux Noël à toutes et à tous. Malgré la rigueur hivernale, les grands vocalistes du Jazz vous réchaufferont par leurs tendres interprétations des chansons de Noël. La voix chaleureuse de Louis Armstrong sur un morceau comme « White Christmas », le timbre plus doux de Frank Sinatra sur « Let It Snow », la voix suave de Nat King Cole sur « The Christmas Song » ou les élans swing d’Ella Fitzgerald sur « Jingle Bells », autant de grands artistes pour vous accompagner en ce jour de fête. Jamais on ne se lassera d’entendre ces magnifiques voix faire swinguer ces mélodies intemporelles! Bon week-end à tous les amis du Jazz!

ACTU JAZZ/ CADEAUX JAZZ DE NOEL

Disques cd, vinyles, des livres sur le Jazz, voici quelques suggestions de cadeaux pour Noël. Commençons par les chansons interprétées par Nat King Cole sur un album intitulé « A Sentimental Christmas With Nat King Cole and Friends: Cole Classics Reimagined ». Onze chansons de l’époque ont été restaurées sur le plan sonore et ont été arrangées de nouveau. Sur trois d’entre elles, les voix de chanteuses et chanteurs d’aujourd’hui, ont été ajoutées par la technique de l’overdub. La voix chaude de Nat, tapissée par les cordes est toujours un plaisir à écouter. Pour commencer dans la joie, l’album s’ouvre sur « Deck The Hall/Joy To The World » au cours duquel vous entendrez les éclats des cordes et des chœurs. La seconde mélodie « O Come All Ye Faithfull »/ The First Noel » est plus romantique. La voix est soutenue par les élans du chœur et de l’orchestre. La seconde partie en trois temps apporte beaucoup de douceur. Les amateurs de ce grand crooner seront peut être déçus du rendu. Considéreront ils peut être que ce travail est un sacrilège? Les duos imaginaires sont un peu décevants et seule la participation de John Legend nous apparait être de qualité. Le guitariste Français Louis Winsberg dont nous avons parlé déjà il y a quelques jours pour la sortie de son dernier album « Temps Réel, » fête aussi les 20 ans de son groupe Jaleo en sortant un très beau coffret contenant les trois albums, le dvd du documentaire « Musica » et un songbook de quelques thèmes. En matière d’ouvrages, vous pourrez vous procurer la biographie de Michael Brecker écrite par Bill Mikowski intitulée « Ode To A Tenor Titan ». L’écrivain retrace le parcours de l’un des plus grands ténors post Coltraniens. Ayant enregistré pour de nombreux artistes de variété et de rock, ce grand Jazzman proposa un nouveau son une nouvelle approche. D’une grande humilité et très exigent avec lui même, il travaillait sans cesse. Le livre n’est pour l’instant pas traduit en Français et est édité chez BackBeat Books. Aux éditions du Sonneur, vous pourrez trouver l’autobiographie de Louis Armstrong intitulée « Satchmo: ma vie à La Nouvelle Orleans ». Le trompettiste chanteur, pionnier du Jazz dont beaucoup de musiciens se revendiquent a écrit sur sa vie en 1954. Si Louis a été le chef de file du Jazz New Orleans il explorera tout au long de sa carrière les standards du Swing. En espérant que ces idées vous plaisent passez un bon Noël en Jazz !

ACTU JAZZ/ BENOIT MOREAU TRIO/ REVE PARTY

L’autre soir nous avons assisté lors de la nuit du Jazz à plusieurs prestations de qualité de la part des élèves du Conservatoire Pierre Barbizet. Les musiciens dont nous parlons aujourd’hui sont issus du Conservatoire en question. Le guitaristeBenoit Moreau BMT, Benoit Moreau Trio, jazz publie son premier album en compagnie du batteur Raphael Sonntag et du contrebassiste Olivier Pinto Olivier Pinto Septet. Avec ce projet intitulé « Rêve Party », ces trois musiciens très actifs sur la Scène Marseillaise, proposent des sonorités et des harmonies qui sortent de l’ordinaire. Si la musique du guitariste évoque la fragilité par les notes et la sonorité cristalline, l’assise rythmique est solide. La contrebasse subtile se glisse avec une grande finesse entre les arpèges et le jeu léger de la batterie. Si vous voulez participer à la concrétisation du projet cliquez sur le lien.

https://fr.ulule.com/benoit-moreau-trio-reve-party

ACTU CONCERTS/ HOMMAGE A FRANCOIS CHASSAGNITE

Un concert sera donné vendredi et samedi en hommage au regretté François Chassagnite, qui reste sans doute comme l’un des plus célèbres des trompettistes de Jazz en France. Le son feutré témoigne d’une filiation avec Chet Baker. Ancré dans la tradition du Be-Bop et du Post Bop ses phrases reflétaient les périodes du Jazz moderne. Le Nice Jazz Orchestra dirigé par le saxophoniste Pierre Bertrand, invite des solistes de grande qualité pour honorer ce trompettiste qui joua dans des formations prestigieuses comme l’ONJ ou le Big Band Lumière de Laurent Cugny. Si vous écoutez la composition « Phalene », vous aurez une idée précise de la musique qui sera jouée vendredi 24 et samedi 25 septembre. En effet, le Jazz est celui des grands maîtres qui ont gravé les plus belles sessions du label Blue Note. En écoutant le trompettiste, cela m’évoque Freddie Hubbard et Lee Morgan. Le pianiste se rapproche de Mcoy Tyner par les voicings puissants. Le batteur lui aussi s’imprégne de l’immense Elvin Jones. Le saxophoniste et chef d’orchestre Nicois s’entoure pour ce bel hommage de sidemen talentueux, comme le trompettiste Anders Bergcrantz Anders Bergcrantz Fan Page, Christian Pachiaudi, Alain Aspalnato et Fred D’Oelsnitz, pianiste favori du trompettiste. Le quintet sera entouré d’un Big Band aux arrangements euphoriques et énergiques.

ACTU JAZZ/ « RESPECT »

Aujourd’hui sort sur les écrans, le biopic de celle qui est considérée comme la plus grande chanteuse de Soul. Le film « Respect » retrace la vie d’Aretha Franklin « The Queen Of The Soul ». Née en 1942, elle chante très tôt dans les Églises comme choriste de gospel. Sa maman l’initia au chant et au piano. Dans sa jeunesse et tout au long de sa vie, elle s’engagera pour les Droits des femmes et pour la communauté Afro Américaine. Ses chansons sont des standards du répertoire. « Respect » est aussi le titre d’un de ses morceaux les plus connus. Dès le début, elle épele les lettres avec un groove d’enfer. Aretha est interprétée dans le film par la chanteuse Jennifer Hudson. Le film retrace son épopée musicale ainsi que certaines périodes compliquées de sa vie privée. Elle partira en tournée chanter le Gospel et deviendra une des plus grande chanteuses de la Soul Music. Le film regroupe des artistes célèbres comme Forest Whitaker qui joue le rôle du père d’Aretha et Mary J Blige qui interprète la chanteuse de Jazz Dinah Washington. La performance de Jennifer Hudson pour interpréter la reine de la Soul, semble aux vu de la bande annonce magistrale !

ACTU JAZZ/ SORTIE ALBUM /ELIANE ELIAS

La pianiste Brésilienne invite sur son dernier opus l’immense Chick Corea disparu l’hiver dernier. Pour cet album qui s’intitule « Mirror’s Mirror », les deux pianistes forment un duo de grande classe sur un standard de Chick « Armando’s Rhumba ». Les flots d’arpèges sont d’une grande densité se rapprochant de la musique baroque. Sur cette mélodie proche du Tango contenant de multiples accents nostalgiques, l’écoute mutuelle est grandiose. Chick Corea expose le thème assorti d’arpèges virevoltants. Moment magnifique lorsque la pianiste Brésilienne attend que Chick Corea finisse sa phrase pour poursuivre l’élan de l’improvisation à 1’50. Sur ce rythme sautillant et joyeux, Eliane Elias Eliane Elias Music montre son enthousiasme de dialoguer avec ce géant du piano. L’histoire qu’ils racontent à deux transmet un dynamisme débordant! Vous pourrez écouter ces morceaux doux et savoureux à partir du 10 Septembre.

ACTU JAZZ/ SORTIES ALBUMS

On ne le présente plus, celui qui écrit les plus belles pages de l’histoire de la guitare Jazz depuis près de cinquante ans. L’immense Pat Metheny revient avec son dernier album « Side Eye-NYC ( V1-IV) » dans quelques semaines. Intitulé « It Starts When We Dissapear » le morceau en écoute est joué avec un rythme binaire effréné. On entend la cymbale frétiller, des nappes de synthé grincer et des accords de guitare au son chaud et grave. Les accords de la six cordes et ceux du clavier installent le décor harmonique d’où se lance le guitariste. Pat joue des notes de velours hautement lyriques. Les nappes de clavier se posent avec délicatesse à 3’29. Avec une rythmique galvanisée, la guitare joue une autre partie très mélodique à partir de laquelle le piano s’envole en solo. La technique, le placement les phrases sont absolument renversantes. Le morceau rappelle l’univers du Pat Metheny Group même si Lyle Mays manque énormément. Le guitariste démarre son solo sur une séquence bien Bluesy. Son toucher limpide et son discours basé sur une approche très chromatique lui permet d’aller où il veut. Après la fougue du solo de guitare le groupe tisse un climat apaisant jusqu’à la fin. Sans informations sur les musiciens, la batterie doit être tenue par un complice de longue date Antonio Sanchez . Le clavier et piano est sans doute joué par Gwilym Simcock. Cet album enregistré en Live sort le 10 septembre. Un tout autre projet beaucoup plus intimiste est celui du contrebassiste Marc Johnson, Marc Johnson Bassist Le pianiste Bill Evans l’avait choisi en 1978. Véritable esthète il recherche sans cesse la mélodie dans l’accompagnement ainsi que dans l’improvisation. Son dernier album sort à la fin du mois. Il semble être tout seul sur ce projet. Jouant rubato le contrebassiste nous emmène vers des horizons sombres avec sa reprise du thème « Nardis » que l’on attribue à Miles mais qui fut écrit par Bill Evans. Notez son échappée à 3’53 qui est tout simplement magique. Les notes sont belles le jeu est émouvant. On vous reparlera de ces deux projets bientôt!