NOUVEAUTÉ ALBUM/ GREGORY PORTER

GREGORY PORTER/ ALL RISE/

Bon week-end à tous, avec cette très jolie chanson de Grégory Porter intitulée « If love is overrated », qui figurera sur son nouvel album All rise », publié chez Blue Note.
À la sensualité de la voix, se mêlent les arrangements romantiques interprétés par les cordes du London Symphony Orchestra.
Cette très belle mélodie s’inscrit dans la tradition des grandes ballades de Soul, avec un solo de soprano très sobre et sans prouesses techniques.
Avec un morceau comme celui-ci, nous sommes impatients de la sortie de l’album.

SUR LA ROUTE DU JAZZ/

FLETCHER HENDERSON/

Explorons de nouveau la contrée du jazz et le style New Orléans.
Nous avons vu que ce style reposait sur des improvisations collectives réalisées par la trompette, la clarinette le trombone, le tuba.
Ce soir, nous évoquons un des premiers chefs d’orchestre de l’histoire du jazz, le pianiste Fletcher Henderson.
Il élargit les possibilités sonores en s’entourant de plus d’instruments.
Dans ce Big Band, nous trouvons des musiciens déjà prestigieux qui deviendront des immenses jazzmen.
À la trompette il y a entre autres Louis Armstrong et au saxophone ténor Coleman Hawkins.
Écoutez ce titre « Money Blues » sur un swing enjoué !

ACTU CONCERT/

HOMMAGE À ROUND MIDNIGHT/

LUNDI 2 MARS 2020/ SUNSIDE

Cette soirée sera sans doute très intéressante, en compagnie de musiciens qui rendront hommage au très beau film réalisé par Bertrand Tavernier en 1986.
Les standards interprétés par Herbie Hancock pour la bande originale, seront mis à l’honneur !

https://www.parisjazzclub.net/fr/67847/concert/2020/03/02/hommage-a-round-midnight-de-bertrand-tavernier?fbclid=IwAR3b1q7-TWaGeZXWZ0HnGmWgRuRXIo9DCrIk2YjdWKNBDiXcb8FDJsCw9Wo

NOUVEAUTÉ ALBUM/ ODED TZUR

ODED TZUR/ HERE BE DRAGONS/

Écoutons cet album du saxophoniste Israélien où sa musique est douceur, apaisement, et délicatesse.
Le morceau  » Here be dragons » rappelle le souffle fragile à la Charles Lloyd.
Les arpèges de piano sont des vagues sonores d’une grande légèreté.
La musique de ce disque n’est que poésie et fragilité.

SUR LA ROUTE DU JAZZ/

LOUIS ARMSTRONG WEST END BLUES

Ce soir parlons de celui qui joua dans le monde entier, qui donna une centaine de concerts par an dans de nombreux pays.
Louis Armstrong était un des premiers ambassadeurs de cette magnifique musique.
Écoutons cette composition signée King Oliver qu’il interprète avec son Hot Five.
Le solo d’introduction par la trompette connu de tous les jazzmen, dure quinze secondes, nous galvanise,
La sonorité est franche, le thème dynamique nous met en joie !

NOUVEAUTÉ ALBUM/ WARREN WOLFF

WARREN WOLFF/ REINCARNATION/

À l’écoute de deux titres de l’album du vibraphoniste Warren Wolff, nous naviguons entre l’esprit des folk songs et la Soul.
Sur le très mélodieux « Come dance with me » les accents blues sont nombreux. Le morceau fait même penser à du gospel.
« For Ma » est une composition du vibraphoniste en hommage à sa maman. Le groove est endiablé et la basse electrique sauvage. Il est difficile de rester immobile à l’écoute de ce morceau.

http://www.deezer.com/track/820183602

ACTU CONCERT/

JEAN PHILIPPE BORDIER TRIO /

L’APOSTROPHE

SAMEDI 29 FEVRIER 2020/

Si vous avez envie de swinguer et d’écouter une musique conviviale et chaleureuse, qui puise dans le blues et le hard bop, venez écouter le trio de Jean Philippe Bordier à l’Apostrophe.
Dans la lignée des grands maitres comme Tal Farlow, Kenny Burrel ou Wes Montgomery, le guitariste présentera son album « Hipster’s Alley » en compagnie du batteur Lionel Boccara et de l’organiste Guillaume Naud.
Vous pourrez apprécier les phrases fluides de ce musicien soucieux de célébrer le jazz moderne !

https://www.parisjazzclub.net/fr/66944/concert/2020/02/29/jean-philippe-bordier-trio?fbclid=IwAR1RUIHItgVZQck680OswoXyzjwZ9Ni1DNoIaBDIJhEiHJrkft1A6n3nYvY

INFO TRISTESSE/ LYLE MAYS

Lyle Mays nous a quittés il y a quelques jours.
J’ai découvert une de ses magnifiques compositions « Close to home » et voudrais partager cette version qui date de 1982 qu’il joua avec le Pat Metheny Group.
On y entend les deux poètes.
Dans un premier temps Pat Metheny présente le thème et s’efface pour laisser ensuite le pianiste dans ses envolées lyriques ! Un moment très émouvant!