Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

SUR LA ROUTE DU JAZZ/ MILES DAVIS

DE L’ÉLECTRICITÉ DANS L’AIR/ MILES DAVIS/ IN A SILENT WAY

Miles Davis poursuit le travail amorcé dans le disque « Miles in the Sky » de 1968. Avec « In A Silent Way » le trompettiste entouré d’un groupe historique, écrit un nouveau chapitre du Jazz. Le projet se compose de deux longues compositions divisées en deux mouvements. Une flamme sonore de claviers électriques enrobée de notes de guitare, introduit le morceau « Shhh ». La pulse nerveuse de Tony Williams, installe un groove, sur lequel se pose la contrebasse de Dave Holland. Les pianos électriques tâtonnent, la guitare de John Mclaughlin égrène quelques notes. Le mystère arrive et grandit, au fil des accords de claviers électriques, tenus par un trio grandiose, Herbie Hancock, Chick Corea, Joe Zawinul. Vers la fin du morceau, la guitare lance des motifs blues. Le groove s’accentue sur « Peaceful », les claviers sont grandioses. Le sax soprano de Wayne Shorter s’envole. Sur le second morceau, l’accord de guitare est caressé par les pianos électriques. Un grand apaisement est amené par la trompette épurée de Miles. La musique éclot petit à petit. Sur It’s about that time », la trompette au son feutré groove de folie, sur la pulse toujours entraînante de la batterie. Sur les nappes énigmatiques des claviers, la guitare livre des éclats de notes. Le soprano de Wayne Shorter est aérien avec ce son métallique et ses motifs bluesy. « In a Silent Way » est à mon avis le premier album Jazz Rock. Ce projet est monumental par les nouveautés sonores, et par l’atmosphère qu’il crée. Miles et son équipe, explorent de nouvelles contrées au fil de l’enregistrement. La part laissée à l’improvisation et à l’authenticité est grande. Sans véritable mélodie, le groupe grave une session qui rentrera dans l’Histoire, pour son ambiance et son climat grandiose.

Jazz