Post Jazz

SUR LA ROUTE DU JAZZ/ L’ERE HARD BOP – LE JAZZ A LE BLUES

L’ERE HARD BOP/ LE JAZZ A LE BLUES/ KENNY BURRELL

De nombreux albums incontournables de l’Histoire du Jazz ont été gravés par le label Blue Note. L’empreinte et le style sont reconnaissables assez vite et les musiciens qui signent chez cette maison de disques reviennent à la source, le blues. Si on parle des monuments discographiques de la période post bop, il n’est pas possible de faire l’impasse sur l’album « Midnight Blue » du guitariste Kenny Burrell. Le morceau « Chitlins Con Carne » fête la Soul et le groove sur une grille harmonique en douze mesures, celle du blues. Le leader habité par le blues utilise de nombreux motifs en pentatoniques, avec en fond une rythmique cool jouée par Ray Barretto aux congas. Stanley Turrentine au saxophone emprunte le même chemin que le guitariste en marchant sur les traces du blues. Après les solos, un dialogue s’établit entre guitare et saxophone jusqu’à l’exposition du thème de fin. Cette composition n’est pas exceptionnelle du point de vue de son écriture, mais reflète l’état d’esprit du post bop, une musique qui ne repose pas sur la virtuosité, mais sur le feeling. 

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz