Post Jazz

SUR LA ROUTE DU JAZZ/L’ÈRE HARD BOP/ FREDDIE HUBBARD

L’ÈRE HARD BOP/ LE JAZZ A LE BLUES

« La Route du Jazz » nous permet d’explorer les différents styles de cette musique, et de comprendre ses métamorphoses majeures sur seulement quatre décennies. Le langage a subi la révolution du be bop, avec des phrases complexes des tempo rapides. Le Hard Bop est un mélange entre phrases be bop et racines blues avec souvent un rythme soul. Parmi les grands représentants de ce courant parlons d’un des plus grands trompettistes après Clifford Brown, Freddie Hubbard. Ce colosse appartient à une génération exceptionnelle de trompettistes comme Lee Morgan Donald Byrd Johnny Coles, Booker Little. Le disque « Hub Cap » que nous présentons fut enregistré en 1961. L’ouverture se fait avec le morceau éponyme qui est à vive allure. Après une intro de batterie de huit mesures, c’est un thème flamboyant avec une structure standard et dans un esprit Be-Bop. Les phrases de trompette sont précises, les articulations entre les notes grandioses. La batterie groove terrible, Jimmy Heath sort un solo de folie. Julian Priester au trombone déroule lui aussi des phrases fluides. Cedar Walton caresse les notes malgré l’intensité et la tension du tempo. La seconde composition est une ballade, dont le thème est joué a la trompette, avec un contrechant sans lourdeur. « Luana » commence avec une intro de contrebasse et de piano à l’unisson. La mélodie est jouée sur un swing cool avec des ambiances bluesy. Les premières notes du solo de trompette me rappellent le début du solo qu’il joue sur « Stolen Moments » d’ Oliver Nelson. Avec le morceau « Osie Mae » on est dans une ambiance Soul. La trompette est toujours aussi lumineuse, la tourne de batterie est proche d’Art Blakey. Les débits de notes de la trompette et du sax sont toujours très en place. Le motif en boucle que joue le piano entre 5’17 et 5’31 est succulent. La composition « Plexus » de Cedar Walton au tempo up, donne l’occasion au trombone de livrer un solo aérien et à la trompette une impro époustouflante. La composition « Earmon Jr » est très mélodieuse et imbibée d’optimisme. La trompette s’envole. Cet album « Hub Cap » est un bel assortiment de morceaux Be-Bop de Soul, qui laisse entendre toute la musicalité et la virtuosité de Freddie Hubbard.

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz