Post Jazz

SUR LA ROUTE DU JAZZ/ LE VOCAL AVEC LES MANHATTAN TRANSFER

Les vocalistes sont des instrumentistes à part entière, avec pour seul support leurs cordes vocales. Si le jeu des musiciens est perméable à l’émotion, les cordes vocales sont encore plus sensibles. De grandes chanteuses et chanteurs Louis Armstrong, Billie Holiday, Ella Fitzgerald ont eu de grandes carrières. Les groupes vocaux sont plus rares. Nous avions parlé des Double Six groupe phare des années 60. Au delà de la technique irréprochable de chacun des membres l’originalité résidait dans l’écriture de textes en Français sur les standards Américains. Aux États Unis, on trouve une formation d’une grande inventivité et d’une grande audace. On est au début des années 70 et la formation est mise sur pieds par le chanteur Tim Hauser. Autour de lui se joignent Janis Siegel, Lauren Masse puis Cheryl Bentyne et Alan Paul. Si les harmonies vocales sont toujours élaborées, le quartet de voix s’amuse à naviguer à travers la Variété la Soul et le Jazz. Sur leur premier album intitulé »The Manhattan Transfer », les styles sont variés. « Candy » morceau aux arrangements raffinés, laisse entendre les bouquets sonores séduisants sur un swing cool. Plus Soul, le morceau « Clap Your Hands » est très chaleureux et laisse entendre le groove à haute dose. Beaucoup de drolerie se dégage du titre « That Cat Is High ». Le swing et les mises en place rappellent les grandes heures des Big Band de Swing. Swing toujours, sur « You Can Depend On Me », le tempo plus rapide sert de projection pour les solistes. Le quartet reprend « Blue Champagne » de Mancini. La voix élégante entraîne les autres à tisser des toiles sonores d’une grande finesse. Le groupe prendra un virage plus Pop et Funk sur le disque « Bodies and Soul » en 1983. « Spice Of Life » composé par Rod Temperton, insufle une énergie et un groove absolument sublime. Stevie Wonder est invité pour jouer un solo d’harmonica flamboyant. « Mystery » et sa Cocotte Funky intrigante laissent entendre encore la patte de Rod Temperton. Les voix sont habitées par le Blues. En 1983, le groupe sort « Bop Doo-Wopp », un album plus jazzy avec les reprises de « Route 66 ». Le groupe reprend « Jeannine », un thème up swing écrit par Duke Pearson. Le Jazz chaleureux se poursuit par le titre « My Cat Fell In The Well ». En 1985, « Vocalese » est plus Be-Bop avec des thèmes tels qu' »Airegin » de Sonny Rollins et « Another Night In Tunisia » de Dizzy Gillespie. L’hommage à Clifford Brown « Sing Joy Spring » illustre la grande technique des vocalistes. Autre album important, « Brasil » et la reprise « So You Say », morceau de Djavan au cours duquel David Sanborn lance des motifs Blues. Cette formation est l’un des plus grands groupes vocaux. La technique est grandiose ce qui leur permet d’aller aussi bien vers le Swing que vers la variété. Les harmonies des voix sont toujours réalisées avec finesse, justesse et originalité.

https://www.youtube.com/watch?v=cBpgCzRB-OQ

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz