SUR LA ROUTE DU JAZZ/ LE JAZZ ROCK/ PAT METHENY GROUP

LE JAZZ ROCK/DE L’ELECTRICITE DANS L’AIR

Depuis quelques mois, nous explorons le Jazz Fusion, dont les deux versants sont le Jazz Rock et le Jazz Funk. Parmi les grandes figures de ce courant que nous avons évoquées, le guitariste Pat Metheny et le pianiste Lyle Mays qui se rencontrèrent en 1975, tracèrent une voie différente. Le Pat Metheny Group sort son premier album en 1978, et parvient à mélanger la Folk au Jazz, en y incorporant aussi des éléments de musique Sud Américaine. Les arpèges de guitare et les nappes de piano dès les premières secondes de « San Lorenzo », sonnent comme du cristal. Le thème élégant et calme au début se poursuit par une séquence en rythme latin. La partie apaisante revient, avant de laisser la place à un solo de piano d’une grande pureté, entre motifs aérés et flots de notes importants. « Phase Dance » est une mélodie lunaire à partir de laquelle, la guitare prend son envol vers des chemins hautement émouvants. Le morceau « Jaco » sur un rythme binaire, illustre bien le penchant du guitariste pour la Folk. Avec la composition « April Joy », la guitare joue une mélodie pleine d’espoir, soutenue par un piano et une batterie énergique. Enfin, le dernier morceau « Lone Jack » est bouillonnant de notes, sur un rythme effréné. Après un pont aux accents bluesy très émouvant, la guitare part pour une improvisation brûlante. Avec ce disque, le Pat Metheny Group révèle un style très personnel, qui nous séduira pendant près de trente ans, avec des compositions mélodieuses aux arrangements extrêmement minutieux. La disparition de Lyle Mays l’an passé, a mis fin à tout espoir des fans de voir le groupe se reformer. La complicité musicale entre le pianiste et le guitariste, est une des plus belles qui ait existé dans l’histoire du Jazz.

https://deezer.page.link/GVq9NMg9Ld5WBiXv5