Post Jazz

SUR LA ROUTE DU JAZZ/ LE JAZZ ROCK: DE L’ÉLECTRICITÉ DANS L’AIR/ WE WANT MILES

Il y a quarante ans, le trompettiste Miles Davis revenait sur le devant de la scène après s’être arrêté pendant une longue période. Après un album studio « A Man With The Horn » datant de 1980, le plus connu des Jazzmen part dans le monde entier pour une tournée qui sera restituée sur un enregistrement intitulé « We Want Miles ». Ce live contient les meilleurs moments des concerts donnés par le groupe à Boston New York et Tokyo. Entre Jazz Rock et Jazz Funk le groupe que forme Miles est une équipe de rêve. « Jean Pierre » est une paraphrase de comptine pour enfants, au cours de laquelle la basse de Marcus Miller les percussions de Mino Cinelu Mino Cinelu Fan Page et la batterie d’ Al Foster, impulsent une ambiance puissante enflammée. Avec une telle section rythmique, la trompette feutrée, le soprano de Bill Evans et la guitare fougueuse de Mike Stern balaient tout sur leur passage. Le solo de guitare au son saturé, est un volcan de phrases blues rock agrémentées de chromatismes. La frappe des percu et de la batterie apporte un groove envoûtant.  » Fast Track » thème avec seulement trois notes laisse libre cours à quinze minutes de transe. Le motif oriental donne l’élan à Miles pour faire un solo aux notes solides et aiguës. Mike Stern tient décidément une place importante dans ce quintet. Le solo nerveux s’inspire à la fois de l’esprit Hendrixien et du Be-Bop. Le solo croisé de Mino Cinelu et d’Al Foster est un grand moment de l’histoire du Jazz Rock. Avec le morceau « Kix » et la reprise du standard « My Man’s Gone Now » le groupe joue des séquences imprégnées de swing, que le trompettiste ne jouait plus depuis la période électrique. Le saxophoniste Bill Evans qui joue avec le soprano sur la plupart des titres, part sur les chemins post Coltraniens avec son ténor sur le morceau « Kix ». « Back Seat Betty » est une mélodie également très simple où le groove sommeille sans jamais provoquer une explosion de sons. Les cocottes guitare et basse sont sublimes. Avec les harmonies ouvertes cette composition est la plus cool du disque. Miles Davis savait créer des univers sonores uniques mêlant plusieurs styles comme le Rock, le Blues, la Soul le Funk.

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz