SUR LA ROUTE DU JAZZ/ LE HARD BOP/ ROY BROOKS

Roy Brooks originaire de Détroit fut batteur d’Horace Silver de 1959 à1964. Son jeu très dynamique se rapproche de celui d’Art Blakey par la fougue et de Philly Joe Jones pour le toucher. Nous vous présentons cet album intitulé « Beat » enregistré en 1963. Lorsque vous écoutez « Homestretch », ce qui impressionne est d’abord le tempo élevé proche des trois cent à la noire, puis cette puissance de frappe provoquant un ouragan sonore. À fond sur le chemin du Be-Bop, les différents solistes impressionnent par leur technique et l’articulation des phrases. Junior Cook au ténor qui jouait avec le batteur au sein du quintette d’Horace Silver est le premier à mettre un niveau de jeu très haut. Le tromboniste George Bohanon a un souffle imposant. Blue Mitchell sort des phrases dignes de ses contemporains comme Freddie Hubbard ou Lee Morgan. Le style du pianiste Hugh Lawson est un mélange entre Art Tatum et Oscar Peterson. La balade « If You Could See Me Now » est jouée langoureusement par Junior Cook auquel se joignent à la fin trompette et trombone. Le swing est à son comble sur le thème « Passin’ The Buck » dont la mélodie résume bien ce qu’est le Jazz l’énergie et le mouvement. On appréciera les solos des cuivres soutenus par un drive indéfectible de batterie. Les trois titres suivants respirent le Soul Jazz. Le morceau « Soulin » a l’âme du Blues. Le son feutré de la trompette est très séduisant. « Soul Sphere » est très proche de l’esprit d’Horace Silver. Le thème plus Be-Bop sert de rampe de lancement à des improvisations magnifiques. Le saxophoniste le trompettiste et le tromboniste nous font prendre de l’altitude. Enfin le dernier titre « My Secret Passion » est un Blues en 6/8, où le rythme et l’ambiance priment sur la mélodie. Cet album est un très bel exemple de ce qu’est le Post Bop. Puisant dans le Blues et le Be-Bop, ce courant du Jazz fait le pont avec les harmonies modèles. Roy Brooks était un batteur au drive souple et lumineux. Son jeu stimule les autres musiciens. Ce premier album est une des nombreuses pépites de l’époque grandiose et prolifique du Hard Bop!