Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

SUR LA ROUTE DU JAZZ/ LE FUNK ET LA SOUL/ GARY BARTZ/ MUSIC IS MY SANCTUARY

Le saxophoniste Gary Bartz est un Jazzman nourri au Be-Bop comme les autres musiciens de sa génération. À l’écoute de cet album, on comprend que le Jazz Funk Smooth attire à l’époque de nombreux musiciens de Jazz.

Cet album de 1977 « Music Is My Sanctuary » est un concentré de groove combinant la musique Soul de James Brown avec le Jazz Be-Bop.

La musique a des allures de « Earth Wind And Fire ».

Le titre éponyme commence par une introduction de percussions, sur laquelle les claviers se déploient. Les cocottes de guitare sont comme des pépites. Sur deux accords mineurs le chant de Sigi et Syreeta Wright vous entraîne.

A 2’37, le sax reprend un des motifs sensuels du chant. Les impro de blues du sax soutenues par le groove de batterie et la ligne de basse puissante prend aux tripes. À la fin du morceau, on entend les différentes voix des chanteurs et des musiciens qui font les chœurs.

« Carnival de l’Esprit » commence par une ligne de basse et des percussions puissantes. On entend les cuivres trompette et sax jouer des vibes Brésiliens bien chalemureux. Le saxophoniste s’envole en solo à partir des ponctuations de trompettes et des motifs vocaux.

En plein Smooth, le saxophoniste nous emmène avec « Love Ballad » vers un univers dont la sensualité s’accentue pendant son solo, agrémenté des nappes de synthe et de la voix.

« Swing Thing » commence sur un rythme ternaire dans une énergie terrible. Très vite binaire, la musique devient vite en ébullition lorsqu’on écoute le saxophone s’envoler.

La composition suivante en 6/8 « Oo Baby Baby » repose sur des accords de piano agrémentés parfois, de cocottes de guitare. Le saxophone soprano improvise des motifs Bluesy.

Le disque se clôture par « Macaroni » un titre commençant dans la douceur des nappes de cordes. Aux cordes s’ajoute la tourne rythmique groove du clavier basse et batterie.

Gary Bartz se régale à improviser des phrases Bluesy pleines d’energie.

Ce disque souligne l’éclectisme des musiciens de Jazz qui veulent sortir du cadre du Be-Bop et du Jazz exigeant pour groover sur des mélodies et grilles harmoniques plus simples. Un album comme « Music Is My Sanctuary »

Jazz