Post Jazz

SUR LA ROUTE DU JAZZ/ JAZZ ROCK

JAZZ ROCK/ DE L’ ÉLECTRICITÉ DANS L’AIR

A la fin des années 60, certains jazzmen expérimentent les rencontres avec d’autres styles, notamment le Rock. Si Miles Davis est le chef de file du Jazz Cool dans les années 50 et du Jazz Modal au début des années 60 avec ses explorations très poussées du second quintet, il est aussi le précurseur du Jazz Rock. S’il est difficile d’identifier le premier enregistrement Jazz Rock, il se pourrait que l’album « Miles in the Sky » le soit. Écoutons le morceau « Stuff » de 17 minutes. Ce qui est nouveau et intéressant, c’est l’ambiance que créent les musiciens à partir de quelques notes en guise de thème et de quelques accords. Le rythme joué par Tony Williams, la basse de Ron Carter avec en fond les accords d’Herbie Hancock, nous donnent envie de bouger. La sonorité de Miles et ses notes ne sont pas les éléments les plus captivants. En revanche, le solo de saxophone de Wayne Shorter est puissant, le son est métallique, les débits de notes précis, avec les nappes d’Herbie et les interventions de la batterie très variées. A l’écoute du solo de Fender Rhodes, Herbie Hancock est à mon avis, le pianiste et claviériste qui groove le plus. La fin du morceau laisse entendre l’inventivité du grand Tony Williams. Une nouvelle page du Jazz est en train de s’écrire avec cet enregistrement et à partir de là, Miles ne rejouera plus jamais du Jazz acoustique.

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz