Post Jazz

NOUVEAUTÉ ALBUM/ MICHAEL LEONHART/ THE NORMYN SUITES

Une dose de groove des bouquets de cordes des arpèges de guitare, voici ce que propose le trompettiste et arrangeur Michael Leonhart. Le musicien Americain nous livre des compositions et arrangements qui bougent bien tant l’énergie est présente. S’inscrivant dans un Jazz dynamique et n’hésitant pas à mettre en avant ses influences Funk, R’n’B et même Rock, la musique atteint des sommets comme le quatrième mouvement intitulé « Catharsis ». Avant cela l’introduction par « Shut Him Down » arteint un niveau de groove comparable à des groupes comme Snarky Puppy. On entend un saxophoniste tenor absolument incandescent. Joshua Redman Chris Potter, deux monstres du sax, sont présents sur ce titre. Les cordes sont lyriques ainsi que les arpèges de guitare de l’immense Bill Frisell. La sensation d’espace est tissée peu à peu. L’ambiance majestueuse se poursuit par les séquences de cordes sur « Nostalgia ». Cordes tremblantes en fond, Elvis Costello pose sa voix intrigante et envoûtante. L’heure est à la méditation lorsqu’on entend pleurer la guitare et le violoncelle sur « Walking From Sedation ». Les accents Gospel magnifiques résonnent à merveille avec ces belles voix sur « Freedom From The Pain ». « La Preghiera » nostalgie aux tonalités Sud Americaines est une séquence pianistique épurée. « Shut Him Down »revient avec encore plus de cocottes effrénées. « News Paper Pane » laisse entendre des salves de guitare rock graves et solennelles. Le groupe reflète un sentiment d’urgence. Les cuivres montent en intensité au fur et à mesure. Ambiance Soul Jazz aux accents Afro Cubains avec le titre « Kenny Dorham », en hommage à ce magnifique trompettiste de l’époque Be-Bop et Post Bop. Il faut attendre le 17 eme morceau, pour que le trompettiste Michael Leonhart se mette enfin en avant. Donny McCaslin connu pour son son puissant donne un solo tout en intensité. L’immense Wayne Shorter est célébré à la fin de l’album avec une composition au titre éponyme. Donny McCaslin repousse les limites de l’instrument. Sur ce trois temps la trompette plus en finesse s’envole. Un magnifique album qui navigue d’horizon en horizon. Très varié, ce projet met en avant des solistes de grand renom et met en lumière les talents de musicien d’arrangeur et de compositeur de Michael Leonhart.

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz