Post Jazz

NOUVEAUTÉ ALBUM/ MARK WADE/ TRUE STORIES

En nouveauté cette semaine, le contrebassiste Américain Mark Wade et son trio nous ont beaucoup plu. Ce disque « True Stories » commence par une composition très groove « I Feel More Like I Do Now ». Le thème se construit autour d’un motif de piano dynamique à l’architecture particulière. À partir de ce thème mélangeant pentatoniques et intervalles plus sophistiquées, le pianiste au jeu percussif déroule un jeu cool bien groove et Bluesy. Le leader développe un solo de contrebasse bien rond et fluide. Le contrebassiste rend hommage à Wayne Shorter en mariant le thème « Fall » et « Dolores » en l’intitulant « Falling Delores ». Il y a du Patitucci chez ce contrebassiste qui lance une improvisation aux notes bien détachées. Le pianiste Tim Harrisson garde le sens mélodique pendant son improvisation. Le toucher du batteur Scott Neumann est de l’orfèvrerie, de la finesse. Le troisième morceau « The Soldier and The Fiddle » très austère commence par une pédale de contrebasse doublée du piano. Le lyrisme les couleurs orientales ressortent à merveille. Le bassiste a une qualité de son et une grande justesse dans le toucher. L’hommage aux Jazzmen se poursuit puisque le contrebassiste célèbre Weather Report, Charlie Mingus et Fred Hersch. « In The Market » est un grand clin d’oeil au groupe de Fusion mené par Joe Zawinul et Wayne Shorter. On reconnaît ce thème qu’il reharmonise en ajoutant un swing en apothéose. Ambiance cool et relax avec le morceau « Piscatway Went That A Way » de Fred Hersch grand pianiste dont nous avons parlé l’autre jour pour la sortie de son dernier disque « Breath By Breath ». On entend des sons à la Thelonious Monk et surtout une belle interaction avec la batterie. « A simple Song » morceau lyrique, donne au pianiste l’occasion de montrer une fois de plus son jeu nuancé et à la contrebasse un solo très émouvant. Mauvais jeu de mot, mais jeu de mots tout de même, le contrebassiste a plus d’une corde à son archet dont il se sert sur le titre »Song With Orange And Other Things ». Il s’agit d’une reprise de Charlie Mingus agrémentée d’arrangements personnels. Cette mélodie enrobante et bluesy vous touchera sans aucun doute. Le swing à 4’59, un vrai régal dynamise les accords de quarte du piano. Le batteur joue un peu à la Art Blakey. Les 2/2 c’est à dire les séquences de petits solos sur deux mesures qui s’enchainent sont très chaleureux. Conclusion avec le morceau « At The Sunside » lumineux plein d’espoir. Cette fois-ci binaire la tourne rythmique, la frappe de batterie et les notes de contrebasse sont d’une grande puissance. Le morceau se termine par une mise en place également énergique illustrant la symbiose du trio. Le contrebassiste possède en plus d’une technique irréprochable, un grand sens de la mélodie en solos comme ses sidemen. Au sein de ce trio le niveau d’écoute mutuelle est élevé le dialogue intense Ce « True Stories » est un très bel album que nous avons découvert par DownBeat Magazine.

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz