Post Jazz

NOUVEAUTÉ ALBUM/ KURT ROSENWINKEL

KURT ROSENWINKEL/ ANGELS AROUND

Avec ce son très travaillé au fort delay et une grosse reverb, le guitariste est très vite reconnaissable.  « Angels Around » tel est le nom du dernier album de Kurt Rosenwinkel qui poursuit son exploration des standards depuis son projet « Reflections » en 2009. Le disque commence par une reprise originale du morceau « Ugly Beauty » de Thelonious Monk, qui sonne un peu comme un tango. Le thème est exposé avec un son puissant, les phrases sont romantiques. Sur « Ease it », un blues signé Paul Chambers le swing est à l’honneur et les phrases de guitare sont toujours surprenantes. La ligne de basse et le drive de batterie boostent bien le soliste aux phrases d’une limpidité grandiose. Avec la reprise de « Self Portrait in three Colors » de Charles Mingus, la contrebasse joue un très beau solo au son rond et clair. Les effets de variation de volume à la guitare amènent beaucoup de douceur. Ambiance très différente, très rock sur « Simple # 2″ dont l’ouverture ressemble au riff légendaire de Deep Purple  » Smoke on the water ». Les harmonies Jazz reviennent ensuite avec un solo de guitare au cours duquel les phrases sont aérées. Avec sa reprise de « Punjab », morceau de Joe Henderson, Kurt Rosenwinkel montre son affection pour les harmonies complexes qu’il aime triturer. L’idée de reprendre « Time remembered » de Bill Evans sur un rythme Bossa est entraînante. Le titre « Angels Around » avec cet overdrive puissant est très énergique. Comme on dit, la musique envoie. Le dernier morceau  » Passarim » au rythme Bossa alterne single notes et ponctuations d’accords. Le guitariste nous montre toute l’étendue de son talent avec sa maîtrise des harmonies complexes, des mises en place subtiles et des improvisations sans cesse renouvelées.

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz