NOUVEAUTÉ ALBUM/ KENNY GARRETT/ SOUNDS FROM THE ANCESTORS

Le saxophoniste propose au début des années 80 une approche nouvelle de ce bel instrument qu’est l’alto. Avec un son reconnaissable et des explorations harmoniques très poussées, Kenny Garrett apporte un souffle nouveau. Avec ce nouvel album, l’altiste montre une fois de plus son attachement aux racines, le Blues le Gospel la Soul et la spiritualité héritée du Jazz Coltranien. L’album s’ouvre par un chant d’espoir, un motif simple au rythme envoûtant. De cette mélodie minimaliste le saxophoniste s’envole vers des improvisations chargées d’émotion. On entend sur « It’s Time To Come Home », les chants de l’Afrique et la quête de transcendance. En seconde plage, le saxophoniste rend hommage à l’immense trompettiste Roy Hargrove disparu il y a trois ans. Quel groove de la rythmique et des cuivres, l’alto de Kenny et la trompette de Maurice « Mobetta » Brown. Le thème est long 3 minutes pour 5’14 au total. La trompette met les bonnes notes et les fait bien groover, ce qui attise l’envie de voir un tel morceau être joué sur scène. Le titre suivant « When The Days Were Different » empli de Soul telle qu’on pouvait l’entendre dans les années 70, vous transmet une pêche phénoménale. On aurait vu ce morceau plus en fin d’enregistrement en guise de conclusion dans la joie et le bonheur. Les variations d’accords plus Jazzy du pianiste Johnny Mercier arrivent à point nommé. Le solo de Kenny respire le Gospel le Blues, que de bonnes ondes! « For Art’s Sake » se construit sur un flot de notes bien dense. Le florilège de percussions nous entraîne vers la danse. Le piano de Vernell Brown Jr. assez percutant, déroule un solo dynamique aux articulations Bop. Comme toujours dans les albums de ce saxophoniste, l’ambiance Coltranienne surgit toujours à un moment donné. Les salves de notes de l’alto sur le titre « What Was That », sont des tornades sonores exprimant la colère la révolte avec toujours une dimension spirituelle importante. La fin du disque est très dynamique, à l’image de l’intensité du jeu de batterie de Corcoran Holt Corcoran Holt Music sur « Soldiers Of The Fields ». L’énergie ne retombe jamais pendant les 11 minutes de cette composition, au cours de laquelle le saxophone et le piano font preuve d’un grand dynamisme. Enfin, le titre de l’album est un hommage à l’héritage des musiciens de Jazz de Blues et de Soul. « Sound Of The Ancestors » est une ode à la musique Africaine. Le rythme et le chant nous envoûtent. Kenny Garrett a écrit pour ce projet de belles mélodies en puisant dans les différents styles comme le Blues, la Soul, le Jazz Moderne ainsi que dans la musique traditionnelle Africaine. Ce que j’aime beaucoup chez le saxophoniste Américain, c’est que des morceaux groove proches de la Soul Funk côtoient des séquences très jazzy, où les phrases sont hautement sophistiquées.