Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

NOUVEAUTÉ ALBUM/ JOHN PIZZARELLI

JOHN PIZZARELLI/ BETTER DAYS AHEAD

Quelques semaines après notre article concernant l’album « Road To The Sun » de Pat Metheny, nous parlons aujourd’hui de l’hommage qui lui est fait par John Pizzarelli. Le disque s’intitule « Better Days Ahead ». Le guitariste crooner connu pour son jeu classique et son attachement aux standards, nous émerveille par sa maîtrise des harmonies modernes et modales. Il nous étonne par son jeu en guitare solo d’une partie de l’œuvre du Pat Metheny Group. En commençant par « Better Days Ahead », le guitariste instille optimisme et bonne humeur en interprétant cette mélodie au rytme Sud Américain. La précision des notes et des enchaînements d’accords si nombreux, force l’admiration. Place ensuite à un thème figurant lui aussi sur l’album « Letter From Home ». John Pizzarelli harmonise chaque note de « Spring Ain’t here »avec sensualité et délicatesse. L’enregistrement de la guitare acoustique est une chose si complexe, que le toucher irréprochable doit être souligné. Les accords d' »April Wind » racontent ce temps maussade et triste puis arrive les premiers accords de « Phase Dance » morceau lunaire d’une profondeur extrême, dont le thème laisse entrevoir l’espérance. On sent que le guitariste profite des six minutes pour faire résonner cette magnifique suite harmonique. Admirateur lui aussi de Bill Evans, le guitariste ne pouvait pas laisser de côté la très belle composition que Pat avait écrit pour ce poète du piano, intitulée « September Fifteenh ». Autre déclaration d’amour, celle faite à James Taylor. Avec ce fond de reverb, le toucher de John sur le morceau « James » est toujours aussi séduisant. « Antonia » mélodie lyrique et sombre nous emmène vers les grands espaces de cette Amérique dont est originaire Metheny. Je redécouvre « It’Just Talk » et ces rythmes latins traduisant le pouls des grandes villes Sud Américaines. Les renversements d’accords fabuleux procurent le frisson sur « Letter From Home », au cours duquel le guitariste caresse les cordes. Toucher suave et émouvant sur la reprise de la ballade « If I Could ». Au fil des morceaux, j’imagine Pat rejouer ses compositions avec ce nouvel interprète. Peut être deux guitaristes joueront ils ensemble? « Last Train Home » mélodie à la fois lumineuse et nostalgique nous emmène vers des sommets d’émotion. Attentif à l’œuvre de Metheny, Pizzarelli reprend un de ses derniers morceaux « From This Place ». Si certains ont oublié le Pat Metheny mélodiste vous trouverez ce projet absolument savoureux. Avec ce disque, le guitariste se rapproche d’un de ses maîtres, Joe Pass qui enregistra dans les années 70, trois opus historiques en guitare solo, intitulés « Virtuoso ». Pizzarelli met ici en lumière ces harmonies modernes et ces mélodies, qui seront à leur tour des standards.

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz