Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

NOUVEAUTE ALBUM/ ELIANE ELIAS/MIRROR’S MIRROR

La grande dame du piano Eliane Elias Eliane Elias Music dont le jeu élégant nous émeut depuis tant d’années, publie cet opus qui prend la forme de dialogues avec deux géants que sont Chick Corea et Chucho Valdes Chucho Valdés Oficial. Les disques à deux pianos peuvent être souvent difficiles à appréhender. C’est bien tout le contraire avec cet album au cours duquel pianistes nous content de très belles histoires par moment joyeuses et parfois plus mélancoliques. Tout n’est que finesse douceur raffinement. Sur « Armando’s Rhumba », les deux pianos se quittent pour se rejoindre, s’éloignent et se retrouvent. La composition de Chick est rythmée et laisse dégager une grande joie, une mélodie rayonnante En compagnie de Chucho Valdes, les pianos ne font qu’un. La fusion des deux créent une belle émotion. Les instruments sonnent à merveille, les couleurs de la mélodie « Esta tarde Vi Llover » évoquant l’espoir sur fond de mélancolie. Ce qui fait la grandeur d’un musicien est son aptitude à explorer de nouvelles directions harmoniques mélodiques et rythmiques sur un morceau qu’il joue pourtant depuis des lustres. C’est le cas avec la reprise de « Blue Bossa », dont on reconnaît le thème et dont on savoure les passages. La seconde conversation intitulée « Corazon Partio » avec Chucho Valdes atteint des sommets de romantisme et de sensualité. Les pointes bluesy à 2’34 notamment et les autres sont délicieuses. Eliane Elias est une très grande pianiste qui nous fait voyager à chaque improvisation. Pendant plus de 11 minutes, ce voyage est extatique. De nouveau avec Chick, la pianiste partage une des compositions du maître « Mirror’s Mirror ». Le toucher est dynamique percussif sur ce morceau lumineux. Retour aux sources et ce boléro écrit par le chanteur Mexicain Alvaro Carillo. Le dialogue autour du boléro « Sabor A Mi ». Le groove est communicatif et la phrase à 4’30, absolument renversante. Enfin quoi de mieux qu’un standard de Jazz pour terminer ce disque. On reconnaît « There Will Never Be Another You » au mouvement ascendant des premières notes du thème. L’accompagnement au piano entretient la flamme du swing qui ne quitte ni l’un ni l’autre au cours des 6 minutes. Chacun prend deux solos, le jeu de chacun est souple les phrases variées mélodieuses. Intimiste, raffiné, rythmé et doux selon les séquences, les duos que nous propose Eliane Elias sont des grands moments de piano. « Mirror’s Mirror » renferme beaucoup de poésie et de subtilités.

Jazz