NOUVEAUTÉ ALBUM/ DENISE DONATELLI/WHISTLING IN THE DARK/

La vocaliste propose des arrangements d’une grande authenticité, sur des morceaux de Burt Bacharach. Mystère et climat trouble créés par la guitare et les claviers. Le disque commence par un tissu sonore lounge qui s’immisce rapidement sur le titre « Whistling in The Dark ». Les arpèges joués par Anthony Wilson et les nappes de clavier se fondent en toute finesse les uns avec les autres. Le premier morceau est très apaisant. Le producteur et bassiste Larry Klein donne au projet une touche Smooth, mélangée à de la Folk. « The Look of Love » est interprété dans le même esprit. La guitare a des sonorités proches du guitariste Bill Frisell. On entend dans le grain de voix de cette Jazzinger l’influence de Joni Mitchell. Le répertoire des chansons de Burt Bacharach instille un univers cool. Le pianiste Larry Goldings développe un solo très épuré où les espaces sont nombreux. La chanteuse poursuit l’exploration de cette musique raffinée et sensuelle avec « Toledo », où la guitare et le piano sont légers. Les compositions sont toujours écrites autour de motifs mélodiques accrocheurs comme « Walk on By ». Les musiciens proposent des reharmonisations et arrangements différents de la version originale. La mélancolie et la fragilité sont exprimées par la chanson « In The Darkest Place ». Le minimalisme musical se retrouve sur tous les morceaux de l’enregistrement. Vous entendrez des pointes Country sur le morceau « Mexican Divioce ». Le toucher d’Anthony Wilson est tout en légèreté. Les accords du piano sur le dernier morceau vous plongent dans les méandres de la douceur. Savant publie ce projet et puisqu’une touche de Smooth ne fait jamais de mal, cet enregistrement vous décontractera par ses arrangements et la voix agréable et reposante!