Post Jazz

NOUVEAUTÉ ALBUM/ DARIUS BRUBECK

DARIUS BRUBECK/ LIVE IN POLAND/

A l’écoute de la première composition du pianiste Darius Brubeck, l’ombre de son illustre père s’installe.
« Earthrise » allie esthétique mélodique et complexité rythmique. La métrique en sept temps sert merveilleusement la mélodie lunaire qui nous hypnotise.
« Matt the Cat » est un thème au swing débordant de joie qui laisse imaginer un chat agile, marchant à pas de velours.
« In your own sweet way » est introduit par les accords langoureux de piano.
Le sax ténor prend le thème avec un son sensuel et delicat.
Le morceau « Nomali » est une valse cool avec beaucoup de plans bluesy au piano et au saxophone.
Ambiance intimiste avec « Sea of troubles » et le sax ténor qui caresse les notes.
Le tempo se dédouble avec un swing tranquille.
Le morceau « Dziekuje » est thème au climat nostalgique et lyrique. Le saxophone ténor a des intonations à la Ernie Watts.
Enfin sur « Take five », les solos de saxophone et de piano montent en intensité.
Le notes s’installent calmement et suivent des envolées flamboyantes.
Les notes au piano tourbillonnent à 4’47.
Le quartet du pianiste entouré de Dave O’ Higgins au saxophone, Matt Ridley a la contrebasse et Wesley Gibbens à la batterie, défend un jazz élégant soucieux de mêler complexités rythmiques et exigence mélodique.

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz