Post Jazz

INFO TRISTESSE/ MARC FOSSET

Le guitariste Marc Fosset nous a quittés aujourd’hui. Je l’ai découvert en 1996, au cours d’un concert dans le cadre du Festival les Enfants du Jazz. Il accompagnait avec le contrebassiste Jean Philippe Viret, le violoniste Stephane Grappelli. Véritable gentleman, j’ai le souvenir d’un guitariste discret, humble. Il était un musicien à l’ancienne, devenu jazzman en écumant les clubs et en écoutant les disques. Dans la lignée des maîtres comme Tal Farlow, Barney Kessel, son phrasé etait fluide avec un joli son clair. JazzMagazine publie un article retraçant sa carrière, ses différentes rencontres avec les jazzmen comme Patrice Caratini, René Utreger et tant d’autres. Je vous propose sa version d’ « Oleo » de Sonny Rollins, qu’il avait jouée lors d’un concert au Jazzland en 1979. Vous pourrez entendre la limpidité du jeu imprégné de Be-Bop. Le solo est époustouflant, les articulations de notes sont comparables à celles de George Benson, dont on parlait hier. Le jeu est très varié, entre flots de notes, motifs bluesy en boucle, répétition d’une seule et même note, sur plusieurs mesures. Marc Fosset s’était retiré de la scène pour cause de maladie. Tout guitariste de jazz apprenti, devrait écouter et s’inspirer des pépites de ce grand jazzman.

Lire d'autres Posts Jazz

Jazz