INFO TRISTESSE/ DR LONNIE SMITH (1942-2021)

Bien que portant le même nom, il était l’un des héritiers de Jimmy Smith, au sens musical du terme. Dr. Lonnie Smith…Funkiest B3 Burner On The Planet!!! Dr Lonnie Smith est décédé hier. Comme son mentor, sa filiation musicale est elle du Gospel et du Blues. Natif de la région de New York, il se passionne pour les racines du Jazz et participera à de nombreuses sessions des années 60, aux côtés de George Benson et autres musiciens du courant Soul Jazz, comme Lou Donalson. Il avait sorti il y a quelques mois un album intitulé « Breathe », paru chez Blue Note. Dès les premières secondes, vous serez en voûtés par la chaleur du son et la sensualité des accords du morceau « Why Can’t We Live Together? ». Sur un rythme cool syncopé, l’organiste lance les salves et joue très Blues. Le guitariste Jonathan Kreisberg livre un solo fluide rappellant Benson et Martino. À travers cette critique, nous vous faisons découvrir également d’anciens morceaux comme « Keep On Lovin », bien Funky et quelque peu déjanté. Si vous écoutez « Afro-Desia », morceau ressemblant au style « Earth Wind And Fire », vous aurez envie de bouger. La trompette déploie des phrases Bop Funk puissantes bien ciselées sur le plan rythmique et lunaires par la reverb. Plus ancien l’album « Think » de 1968, avec lequel l’organiste montre son ancrage dans le Soul Jazz. Lee Morgan et David Newman exposent le motif mélodique avant de laisser la place au jeune George Benson jouant des phrases se situant entre Blues et Bop. Elles sont intenses tant du point de vue technique que rythmique. Le sax et la trompette exposent le thème, puis dialoguent tout seuls à tour de rôle avec la batterie. Sur la seconde composition « The Call Of The Wild », les cuivres expriment un climat étrange avant que la batterie parte dans une tourne enivrante proche de la transe. Si Dr Lonnie Smith n’avait pas la notoriété d’un groupe comme les Headhunters menés par Herbie Hancock, il a contribué à faire groover la musique de la fin des années 60 et celle des années 70!