HOMMAGE À CHICK COREA

Le pianiste sort en 1966, son premier disque en leader. Le tout premier morceau de « Tones For Joan’s Bones », il l’avait écrit pour sa fille Liana et son fils Thad. Du doux nom de « Litha », cette composition est jouée en compagnie de Steve Swallow, Joe Chambers, Woods Shaw et Joe Farrell. L’année suivante, Chick accompagne Stan Getz et rejoue ce morceau sur l’album du saxophoniste « Sweet Rain ». On peut écouter la recherche sur le plan rythmique, la variation entre rythme binaire latin et swing haletant, puissant et feutré à la fois. Je vous propose donc cette deuxième version.