ACTU JAZZ/ SORTIES ALBUMS

Je vous propose une présentation de quelques projets qui sont sortis récemment et d’autres qui sortiront dans quelques semaines. On commence en douceur avec le nouvel album du bluesman Français Jean Jacques Milteau intitulé « Lost Highway ». Il s’agit d’une production Sunset Records, dont le premier titre est déjà en écoute. L’harmoniciste nous accueille dans la joie, avec une ambiance country blues. Les sonorités de guitare Folk et Steel nous transportent dans les déserts Américains et les grandes plaines. L’album paraîtra le 2 avril prochain. La pianiste Madeleine Cazenave publie le 16 avril prochain le projet « Derrière les paupières » sur Laborie Jazz. Son trio s’inscrit dans une esthétique proche d’ECM. La pianiste n’écrit pas ses thèmes comme des mélodies Jazz. Autour de cellules rythmiques et mélodiques en boucle, les arpèges et courtes phrases de piano se situent au carrefour de la musique contemporaine et de la musique classique, avec quelques pointes de Folk. Le disque commence par une séquence poétique au cours de laquelle les notes de contrebasse à l’archet installent de la fragilité. Le morceau « Étincelles » a quelques accents de Flamenco. Si de prime abord la musique peut paraître froide, se dégage de ces différentes compositions l’espoir et l’eveil. Chez Warner, l’hommage de Stefano Di Battista à Enio Morricone que nous avons déjà évoqué, sort le 2 avril. Parmi les musiques de films composées par le Maestro qui ont inspiré le saxophoniste, certaines sont des standards et d’autres le sont moins, comme la musique de « Cosa avete fatto a Solange »? La mélodie est interprétée au soprano avec finesse et sensibilité. La ligne de basse en velours de Daniele Sorrentino, les balais soyeux d’André Ceccarelli et les accords de piano de Fred Nardin enrobent cette mélodie pleine de romantisme. Autre projet qui sort de l’ordinaire et qui est déjà sorti, celui de l’artiste Abaji qui nous propose un voyage musical à travers différentes contrées, comme la musique Libanaise, Turque et Arménienne, ainsi que le Tango, le Fado et le Blues. Jouant de la guitare sitar et de l’harmonica ce musicien et chanteur nous captive par l’émotion qu’il dégage. La sonorité des instruments est comme du cristal. Sa guitare sonne d’ailleurs comme un violon. L’album s’ouvre par un morceau intitulé « Natir » évoquant le Fado par ses accents mélancoliques. D’autres morceaux sont Blues comme « Blue Shaman » au cours duquel on entend le groove de ce musicien Libanais. Le morceau « Sehher » vous fera bien bouger. Les influences sont aussi celtiques comme on écoute sur « Hot Désert to Cold Sea ». Le disque « Blue Shaman » est paru le 12 Mars chez Absilone.