Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

ACTU JAZZ/ SORTIES ALBUMS

On ne le présente plus, celui qui écrit les plus belles pages de l’histoire de la guitare Jazz depuis près de cinquante ans. L’immense Pat Metheny revient avec son dernier album « Side Eye-NYC ( V1-IV) » dans quelques semaines. Intitulé « It Starts When We Dissapear » le morceau en écoute est joué avec un rythme binaire effréné. On entend la cymbale frétiller, des nappes de synthé grincer et des accords de guitare au son chaud et grave. Les accords de la six cordes et ceux du clavier installent le décor harmonique d’où se lance le guitariste. Pat joue des notes de velours hautement lyriques. Les nappes de clavier se posent avec délicatesse à 3’29. Avec une rythmique galvanisée, la guitare joue une autre partie très mélodique à partir de laquelle le piano s’envole en solo. La technique, le placement les phrases sont absolument renversantes. Le morceau rappelle l’univers du Pat Metheny Group même si Lyle Mays manque énormément. Le guitariste démarre son solo sur une séquence bien Bluesy. Son toucher limpide et son discours basé sur une approche très chromatique lui permet d’aller où il veut. Après la fougue du solo de guitare le groupe tisse un climat apaisant jusqu’à la fin. Sans informations sur les musiciens, la batterie doit être tenue par un complice de longue date Antonio Sanchez . Le clavier et piano est sans doute joué par Gwilym Simcock. Cet album enregistré en Live sort le 10 septembre. Un tout autre projet beaucoup plus intimiste est celui du contrebassiste Marc Johnson, Marc Johnson Bassist Le pianiste Bill Evans l’avait choisi en 1978. Véritable esthète il recherche sans cesse la mélodie dans l’accompagnement ainsi que dans l’improvisation. Son dernier album sort à la fin du mois. Il semble être tout seul sur ce projet. Jouant rubato le contrebassiste nous emmène vers des horizons sombres avec sa reprise du thème « Nardis » que l’on attribue à Miles mais qui fut écrit par Bill Evans. Notez son échappée à 3’53 qui est tout simplement magique. Les notes sont belles le jeu est émouvant. On vous reparlera de ces deux projets bientôt!

Jazz