Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

ACTU JAZZ/ SORTIE ALBUM/ MILES DAVIS

En septembre prochain, nous célébrerons les trente ans de la disparition du plus grand trompettiste de l’histoire du Jazz. Vous aurez sûrement compris qui nous évoquons ce soir. Vendredi 25 juin, est publié en CD et vinyle un des derniers concerts donné par Miles Davis au Théâtre antique de Vienne le 1er juillet 1991. A cette époque, le répertoire de ce géant est un mélange de Jazz Funk de Rock et de Pop. Nous connaissons le « Live Around The World » de 1989 publié chez Warner Bros. Nous avions les cocottes funky de Foley Mcreary, les salves de feu du clavieriste Kei Akagi, les tornades de Ricky Wellman et les envolées de Kenny Garrett. Nous pouvons nous attendre à la même ambiance sur ce live qui sort en fin de semaine. En ouverture vous aurez droit à la magnifique mélodie « Human Nature » de Michael Jackson, pendant de 18 minutes. Foley Mcreary déroule une cocotte chaleureuse sur laquelle la trompette au son feutré vient groover sur la frappe fine du batteur Ricky Wellman. Aux alentours de la quatrième minute, le tempo s’accélère, le clavieriste pose des accords mystérieux sur des mouvements chromatiques. La trompette de Miles prend par moments des couleurs orientales. Il joue des motifs courts pendant de longues minutes et lance Kenny Garrett sur le chemin du solo. Progressivement l’alto s’enflamme et fait monter la température. La section rythmique rentre en ébullition durant les trois dernières minutes. L’ambiance est très électrique. Comme autre standard, vous écouterez le titre phare de Cindy Lauper « Time After Time » qui exprime regrets, nostalgie et blessures. Parmi les autres morceaux, nous trouverons quelques compositions de Marcus Miller « Amandla » et « Hannibal ». Sur ce morceau, le slap de basse de Richard Patterson claque, la trompette joue la première partie d’une mélodie simple avant que la suite ne soit jouée à l’alto. Kenny Garrett s’élance à nouveau dans un solo aux motifs pétris de Blues. Miles reprend aussi deux compositions de Prince « Penetration » et « Jailbait ». Vivement que nous puissions écouter ce cocktail fait de groove et de sons Rock à l’énergie débordante. Pour les amateurs du trompettiste et de sa seconde période électrique, le disque sera dans les rayons vendredi.

Jazz