Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

SUR LA ROUTE DU JAZZ/ LE SMOOTH JAZZ/ THE CRUSADERS/

Dans les années 70, les musiciens de Jazz partent à la rencontre du Rock, mais aussi du Funk. L’ère du Jazz Fusion s’ouvre alors. Au cours de cette décennie, une partie des Jazzmen se situe sur les rivages du groove de la Soul et du Funk. Le Smooth est une musique accessible aux mélodies légères, et aux rythmes entraînants. Les Crusaders extraient le groove en profondeur, pour jouer un Jazz décontracté, et séduire un large public. L’album « Street Life  » de 1979 démarre par le morceau éponyme, chanson très connue, chantée par Randy Crawford, qui est un standard du genre. En introduction, les nappes du clavier électrique enrobent le saxophone sensuel. La voix pure de la chanteuse rentre alors pour déclamer un « Verse ». Un motif de clavier chromatique, doublé par les cuivres, introduit le couplet. S’installe alors un groove éclatant qui nous envoûte pour une dizaine de minutes, au cours desquelles les cocottes de guitare et les lignes de basse solides, tissent la toile rythmique. La frappe sur la grosse caisse est d’une grande souplesse. La séduction se poursuit sur « My Lady ». La mélodie fraîche au sax ténor, nous emmène vers des horizons au carrefour de la Soul et de la pop. Les arrangements pour cuivres et voix, sont assez sobres, et le chœur est un véritable filet sonore. Joe Sample aux accents bluesy, caresse les touches du Fender Rhodes. Le rythme binaire du morceau « Rodeo Drive » nous entraîne. Le guitariste Barry Finnerty montre son envergure, avec un solo très beau, au son overdrive. « Carnaval of the Night » donne l’impression d’écouter du « Earth Wind and Fire » instrumental. Sur des cuivres brûlants, la guitare avance pas à pas sur une cocotte funky, pour dérouler un solo renversant. Le clavier de Joe Sample et ce son de soie, se trouve stimulé par la frappe sèche de Stix Hooper. « The Hustler » me rappelle les ambiances de Grover Washington Jr. Vous noterez la belle place accordée à la guitare et aux phrases blues. « Night Faces » conclut ce bel album dans la décontraction et la convivialité. Wilton Felder à la basse et au saxophone, Stix Hoopera la batterie, et Joe Sample aux claviers, vous accueilleront sur le chemin de cette musique facilement accessible, mais élégante.

Jazz