Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

NOUVEAUTÉ ALBUM/ INDABA IS

La compilation du label Anglais Brownswood Recording », réunit huit groupes de la scène Sud Africaine, dont la musique tantôt rythmée tantôt plus calme, est profonde, presque spirituelle. « Ke Nako » du pianiste Bokzni Dyer, commence par une tourne rythmique, à laquelle se joignent la section de cuivres, ensorcelante. Les voix nous emmènent en lévitation. Sur une basse au groove profond, la trompette s’elance en premier en improvisation. La puissance du saxophone ténor nous emporte et les voix vigoureuses, expriment espoir et combat. Sur le second morceau « Umthando Wamagenge » du groupe « The Brother Moves On » , les accords du clavier sont très émouvants. Les paroles dans le style rap, sont accompagnées d’un clavier électrique jouant avec finesse et esprit blues. La guitare emprunte un chemin mystérieux. À 5’55 l’ambiance monte en intensité. Les voix nous plongent dans la transe, et les percussions se lancent dans un solo, tandis que le clavier et la guitare explore quelques sonorités. Entre tambours et voix d’outre-tombe, les cuivres ouvrent le chemin sur « All Ok ». La basse et la batterie arrivent. Le Hip Hop s’invite dans la danse. The Wretched nous joue « What is this Story », un morceau Rock, aux salves de guitare, qui se mêlent aux voix déformées. L’introduction du morceau « Umdali », par des arpèges de guitare Folk, est de l’évasion pure. Nous nous envolons littéralement. « The Ancestors » nous offrent une séquence de 11 minutes de Fusion grandiose, entre mélodie aérienne et arrangements Jazz Funk. La musique prend des élans Free, à partir de la troisième minute, pour revenir à une séquence rythmée. La contrebasse arrive ensuite, avec plus de douceur dans les notes, pour marcher sur les traces de la mélodie lumineuse. « Dikekedi » soft, sensuel et séduisant, par l’union de la voix, des nappes de cuivres et du clavier. L’esprit rappelle l’univers de la chanteuse Sade. La sitar est mise à l’honneur sur ce dernier morceau. Après quelques notes méditatives, elle installe un motif tout en douceur, que les cuivres et percussions viennent enrober. L’intensité s’accroît, jusqu’au tourbillon de l’improvisation collective. Les voix sont puissantes, le piano plaque les accords avec nervosité, les percussions et le souffle des cuivres nous emportent. La scène Sud Africaine en pleine effervescence foisonne de recherches et de mélanges, entre R’n’B Soul et Jazz. Elle vous surprendra, à travers des compositions mélodieuses, dynamiques et innovantes.

Jazz