Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Sur la route du Jazz

Dernier Post

SUR LA ROUTE DU JAZZ/ ROY ELDRIDGE/ DU SWING AU BE-BOP

Après « Satchmo », il est l’un des représentants de la trompette swing qui naviguera aussi du côté de la nouvelle esthétique des années 40, le Be-Bop.

Roy Eldridge est un inspirateur pour Miles Davis et Dizzy Gillespie.

En 1957, le trompettiste participera à une jam de haut niveau en compagnie de Dizzy Gillespie et de Harry « Sweets » Edison . Les trois trompettistes mêlent leurs phrases imbibées de Blues. Le son feutré métallique nous emplit que cela soit sur les standards de Be-Bop que sur le Swing.

Commençant par « Steeplechase » de Charlie Parker morceau en 32 mesures, les trois trompettistes se lancent dans une battle où les notes rebondissent sur le drive de Buddy Rich et les walkin bass de Ray Brown Ray Brown – Verve Records .

Les croches sont éclatantes et d’une grande précision. Dans les dernières minutes, les trompettes rentrent en ébullition tant le dialogue est intense.

Sur un tempo plus cool le « Tour de Force » est aussi l’occasion pour les trois trompettistes de croiser le fer.

Le medley des ballades est un moment tendre où le son est suave.

En 1960, Eldridge publie « Swingin On The Town » un disque qui s’inscrit vraiment dans un swing croustillant.

La charley du batteur est souple et les notes en croches que « Little Jazz » joue à la sourdine sont très blues.

Commençant par « Bossa Nova » un thème d’une immense simplicité mélodique, Roy Eldridge poursuit en douceur avec sa sonorité suave et son interprétation de « The Way You Look Tonight ».

« Sweet Sue Just You » est une mélodie élégante.

Le sens du swing du trompettiste est grandiose sur « When I Grow Too Old To Dream ».

Il prend des notes comme points d’appui a des approches Be-Bop par moments.

Au cours de cette session, Roy Eldridge reprend quelques standards comme « Honeysuckle Rose » « All The Things You Are » « But Not For Me » sur un tempo médium tranquille.

Il rend hommage à Errol Garner et sa ballade « Misty ».

Roy Eldridge est un des représentants du Jazz Classique qui swingue avec enthousiasme et qui joue des articulations chromatiques à différents moments. Il fit le pont entre le Jazz Swing et le Be-Bop.

Calendrier des posts