Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

SUR LA ROUTE DU JAZZ/ LE JAZZ ROCK – DE ÉLECTRICITÉ DANS L’AIR

RETURN TO FOREVER/ LIGHT AS FEATHER

Nous parlons depuis quelques semaines, de la métamorphose du Jazz à la fin des années 60, et de l’apparition des instruments électriques. Après Miles Davis, Weather Report, Herbie Hancock, c’est Chick Corea, qui au début des années 70, crée la formation Return To Forever. Le pianiste se tourne vers la fusion mais il n’y a pas de rock comme chez Miles ou Weather Report. Chick Corea est très influencé par la musique Brésilienne et par le Flamenco. Avec la composition « Spain », on entend un extrait du « Concierto de Aranjuez » que le pianiste incorpore a son œuvre. Cette mélodie incontournable est un immense standard. Le titre d’ouverture « You’re everything » commence par une conversation d’un grand calme entre le clavier et la chanteuse, Flora Purim. Le son cristallin du clavier, avec ces alternances entre montées et descentes du volume, sont très reposantes. Vient la samba et un feu d’artifices rythmique enthousiasmant, avec les crépitements de la batterie d’Airto Moreira. « Light as a feather » est d’un dynamisme incroyable. Chick Corea triture les sonorités du Fender Rhodes sur un swing effréné par moments. Joe Farrell a un son puissant et métallique. « Captain Marvel » est une composition au rythme brésilien effréné. « 500 Miles High » est dans la même lignée avec un saxophone ténor explosif. « Matrix » figurait déjà sur « Now he sings now he sobs ». Sur ce blues au tempo rapide, le soprano s’envole. Nous avons déjà évoqué « Spain » une composition qui mêle le flamenco et rythmes brésiliens. La mélodie est un chant d’amour pour la musique espagnole avec un grand lyrisme. Les solos de flûte et de claviers sont des tourbillons de notes intenses. Return to Forever se distingue dès ses deux premiers albums, une autre direction dans la fusion est prise, qui rendra cette formation incontournable.

Jazz