Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

SUR LA ROUTE DU JAZZ/ CHARLES MINGUS AT ANTIBES

Hier 13 juillet cela fait 60 ans que Charles Mingus a joué un concert mémorable à Antibes. Avec un morceau d’ouverture « Wednesday Night payer meeting » le Blues s’installe les cuivres rugissants sont au rendez vous. Le trompettiste Ted Curson prend un solo flamboyant, la batterie met bien en évidence les triolets. Booker Ervin au saxophone ténor est imprégné par le blues. Éric Dolphy s’évade vers un style un peu plus free alors que les riffs de trompette et de ténor creent une sorte de transe. Les claps sont assez groove. Avec « Prayer for a Passive Resistance » le Blues règne à nouveau en maître. Booker Ervin est très Coltranien dans l’esprit et le son. Le morceau » What love » ballade un peu sombre emprunte toujours la voie du Blues. La contrebasse est bien présente pour dialoguer avec les solistes, et son improvisation est vibrante émouvante. Le solo de clarinette basse prend résolument l’option free ce qui mécontente une partie du public à entendre les sifflets de certains. Sur « I’llremember April »,  on peut écouter les motifs de cuivres très enthousiasmants. Le groupe convie Bud Powell qui joue un solo fluide et cool. Le morceau  » Folk FormsI » démarre sur une intro de contrebasse  apaisée. Le thème part vite en Free avec des cuivres incandescents et un sax alto bouillonant. Le live se clôture par  » Better Git Hit in your Soul » un morceau qui vient des tripes. Ce disque enregistré en concert est un voyage entre les racines blues et des horizons proches du Free par les dissonances et les tensions.

Jazz