Jazz Infos France

Actus, sorties albums, histoire de tous les Jazz

Post Jazz

NOUVEAUTÉ ALBUM/ DENA DEROSE

DENA DEROSE/ ODE TO THE ROAD/

Le label High Note publie des projets novateurs. Les artistes réalisent des disques sur lesquels figurent souvent des compositions originales. L’artiste que nous présentons reprend des standards en trio. Dena DeRose chanteuse et pianiste est accompagnée d’un contrebassiste et d’un batteur. Plusieurs invités prestigieux se joignent au trio. Le premier morceau « Ode to the Road » évoque l’ambiance des comédies musicales. De courts solos de piano et de contrebasse sont joués a tour de rôle avec une impro de batterie. Les phrases sont classiques mais le swing est au rendez vous. « Nothing Like You » au tempo medium up alterne entre swing et rythme latin et me rappelle le standard « On Green Dolphin Street ». Le trompettiste Jeremy Pelt joue un un solo avec un style classique au son feutré. « Don’t Ask Why » est introduit avec une grande douceur. L’accord de piano se fond sur la note de contrebasse avec romantisme. La mélodie est tendre mélancolique . Sur « All God’s Chillun Got Rythm » la chanteuse Sheila Jordan est accompagnée par la seule contrebasse pour les premières secondes. Tandis que Dena DeRose chante en aerant les phrases, son aînée aligne des paroles à haut debit. Sur le morceau suivant, la séquence d’introduction est un peu soul dans un esprit rythm n’ blues. Toujours binaire, le rythme prend une tournure Bossa Nova. Après un solo de contrebasse sobre au son bien rond, Dena DeRose double son solo en le chantant. Les phrases respirent, le discours mélodique. Sheila Jordan apparaît à nouveau sur le magnifique thème « Small Day Tomorrow » très blues et un peu sombre. Le saxophoniste Houston Person apporte une touche de sensualite sur la très belle ballade « The way we were ». Le morceau « Cross me off your list » est assez amusant avec le rythme de piano accentué sur chaque temps. Jeremy Pelt et sa trompette offrent un solo imprégné de classicisme, avec une tourne de batterie qui rappelle Art Blakey sur « Blues March ». Il faut noter que parmi tous ces morceaux au swing medium ou lents, la pianiste joue dans un style Be Bop sur « A Tip of the Hat ». Le thème contient beaucoup de chromatismes. Cette artiste très ancrée dans l’héritage du répertoire a une attitude très cool tout au long de l’album et nous fait découvrir de très jolis standards qui ne sont pas souvent repris.

Jazz